Ch 7 Granny-Smith : le beau Julien Lepers

Qu’il est beau, le doigt tendu vers le téléspectateur, nous désignant comme complices de sa malice, comme partenaires d’animation de son jeu de questions alambiquées. Qu’il a l’air fier, dans son costume taillé sur-mesure, cintré sur sa taille fine, d’un noir brillant, presque pailleté. Qu’elle lui sied, cette jolie cravate à rayures bleues et roses sur sa chemise d’un blanc immaculé. On dirait un premier communiant de soixante balais, l’âge auquel Granny-Smith les trouve tout à fait à son goût. Ses yeux bleus la font fondre et couler au fond de son siège, tant qu’elle se sent un peu groggy, comme secouée, presque assommée. Ah, ce sourire charmeur d’éternel jeune… Rien que de l’entendre parler de « quatre à la suite », elle se remémore comme son homme savait y faire, parfois deux fois à la suite. C’est déjà pas mal. Il représente le gendre tellement idéal qu’elle le piquerait à sa fille, si bien sûr elle en avait eu une. Mais bon, le grand cornichon lui avait bien suffi, on ne peut pas se punir deux fois pour le mal qu’on va faire (même si on le fait avec plaisir).Julien Lepers

Face à son public, agitant ses fiches vers son public, il enchaîne les interrogatoires, tout sourire dans la petite lucarne posée face à notre vaseuse mamie.

– Vous avez choisi « Mécanique et Métallurgie » ! Quel bon choix, celui des ouvriers lorrains, stéphanois, celui de la chanson de Bernard Lavilliers…
Travailler encore, travailler encore, forger l’acier rouge avec ses mains d’or…

Il se dandine, bouge son corps en fredonnant la chanson du baroudeur de Saint-Étienne avec sa voix suave et son sourire de vieux beau.

-Queeeeeeeestion ! Top : comment s’appelle la machine-outil qui réalise des pièces de révolution ?

Et face à lui, dans une parfaite synchronisation vocale avec la vieille :

– Un tour.

– Quel métal obtient-on par alliage du cuivre et du zinc ?

Dans le même choeur :

– Le laiton.

– Comment s’appelle le millionième de mètre.

Encore d’une seule voix :

– Le micron.

– Quel instrument servant à mesurer des épaisseurs et des diamètres possède deux becs, une règle graduée et un vernier ?

Cette fois, le candidat à la barbe grise et à l’allure d’érudit de salon sèche.

– L’pied à coulisse, babache.

– Comment se nomme la plus petite des roues dentées d’un engrenage cylindrique ou conique ?

Notre chorus reprend de plus belle :

– Un pignon.

– Quelle machine-outil réalise des copeaux par translation rectiligne ?

Silence télévisuel, mais Granny ne lâche rien.

– Un étau limeur, ‘bruti.

– Quel instrument de précision à tambour gradué porte le nom de son inventeur ?

– Diou, c’t’un Palmer, vieux machin. Te connôt rin ou quoi ?

Le candidat, perdu dans ses pensées, semble avoir perdu le fil. Il bloque à trois points, alors que Mamie est déjà à huit bonnes réponses consécutives, dans un semi-coma, et alors qu’elle ne sait habituellement pas faire la différence entre une clé de douze et une perceuse à percussion.

– Quel procédé d’automatisation…

– L’commande numérique !

– Quel traitement thermique…

– L’trempe, et j’in distriburot bien mi, des trempes à tous ces couillons !

– Quel outil…

– L’alésoir !

– Comment…

– L’défaut d’concentricité, ‘spèce de con centré !

Le beau Julien, dans son décor jaune et bleu, ne termine même plus ses questions qu’elle en a la réponse. Au fur et à mesure qu’elle émerge, elle se fait plus alerte, plus vive, plus rapide. Sans faute sur les questions de mécanique. Sans faute sur la Région Centre-Val de Loire, idem sur les villes dont le nom se termine par -ville. Jeu décisif, pareil. Face à face ? Fingers in the nose. De la physique quantique aux arts appliqués, elle sait tout sur tout ! Elle qui calait sur les révisions de CE2 de son rejeton (quand elle daignait bien y jeter un œil, avant de lui mettre une craquée monumentale).

La bouteille de pinard à la main, Granny vient d’entrer dans une nouvelle dimension : celle des génies, des gens au savoir illimité, des savants pluridisciplinaires. Et même dans le coltard, elle sait ce qu’elle va faire dans la demi-heure qui suit. Elle va jouer au Loto, à l’Euromillion, et s’inscrire à Questions pour un Champion.